Je pense, je pense, je pense… Je ne m’arrête pas de penser. Ça tourne en boucle dans ma tête. Alors, je couche certaines de mes pensées sur papier, pour crier au monde entier ce qui me met en rage, ce qui me met en joie, ce qui me tient à cœur, et ce pourquoi je me bats.