En été 2016 (juillet), nous avons fait un séjour de dix jours en HongrieCliquez ici pour accéder au résumé de ce voyage estival.

Comme à chaque voyage, nous avons tenu à manger local ! Restaurants, petite bicoques, mais aussi courses dans les épiceries, les marchés et les supermarchés…

D’ailleurs, d’une façon générale, c’est toujours très instructif de déambuler dans les grandes surfaces lorsque l’on est dans un autre pays : on se rend vraiment compte des habitudes culinaires de la population ! Nous avons pris plaisir à faire nos petites courses et à cuisiner ensuite avec des produits locaux.

 

La gastronomie hongroise en bref

Viandes mijotées, paprika, chou, charcuterie, cornichons, soupes, légumes marinés ou farcis, le fameux goulash… Voici, en vrac, quelques éléments-phares de la cuisine hongroise. Ci-dessous, vous trouverez quelques-unes de mes impressions et observations.

Gastronomie hongroise

Gastronomie hongroise

 

Les cantines hongroises

C’est grâce à notre Guide du Routard que nous avons découvert ce bon plan pour manger local et pas cher ! Les cantines ne paient pas de mine. Elles ne sont pas destinées aux touristes, mais plutôt aux habitants, alors le marketing n’est pas au rendez-vous ! Par exemple, nous n’aurions jamais eu l’idée de rentrer dans le bâtiment ci-dessous pour nous y restaurer ! De l’extérieur, on ne se doute pas, en effet, qu’on peut y manger, et bien qui plus est ! Ces cantines sont un peu l’équivalent des traiteurs en France, sauf que l’on peut aussi s’y installer et manger sur place. On prend un plateau et on se sert, comme dans un self. On choisit sa boisson, son entrée, puis on trouve ensuite différentes préparations chaudes : ragoûts, viandes mijotées…  C’est très copieux, et pas cher !

Il faut cependant être un peu téméraire. Si on ne parle pas le hongrois, il faut souvent montrer ce que l’on désire avec les mains, et prendre des risques. On choisit un plat qui nous semble appétissant sans vraiment savoir ce que c’est ! Parfois on est content de son choix, mais parfois… on se trompe ! Je me suis par exemple retrouvée à manger du pesto à la cuillère, pensant qu ‘il s’agissait d’une purée de légumes à l’huile d’olive. C’était… écœurant, et j’ai eu l’estomac lourd tout l’après-midi.  Bon, heureusement, j’aime bien goûter des aliments méconnus et je ne suis pas difficile, donc j’aime bien goûter des choses un peu au hasard !

voyage en hongrie cantine hongroise

Voyage en Hongrie – Cantine hongroise

 

L’image ci-dessous n’est pas de moi, je n’ai pas eu le réflexe de prendre une photo. J’avais faim, et puis, priorité à la vraie vie !  J’ai donc pris cette photo sur Trip Advisor car je tenais à vous montrer à quoi ces cantines ressemblent :

cantine hongroise

Cantine hongroise – Gastronomie de Hongrie

 

Le paprika sous toutes ses formes

On appelle généralement « paprika » la poudre couleur rouge obtenue à partir du piment ou du poivron, mais il désigne aussi parfois le légume. On trouve du paprika en poudre, mais également en tube ! Selon le nombre de grains moulus et l’intensité des piments, il peut être plus ou moins fort.

Moi qui aime manger épicé, j’ai été comblée !

gastronomie hongroise

Gastronomie hongroise – Paprika

 

Paprika en tube

Voici le fameux paprika en tube. Les tubes n’ont pas tous la même intensité.  « Csípös » signifie « fort »,  et « édes » signifie « doux ». Ça ne coûte pas cher, et on en trouve un peu partout. Nous avons acheté notre tube aux Halles de Budapest

Gastronomie de Hongrie - Paprika en tube

Gastronomie de Hongrie – Paprika en tube

 

Pâte de paprika

Du paprika à tartiner, miam miam !

gastronomie - Hongrie- Paprika à tartiner

gastronomie – Hongrie- Paprika à tartiner

 

Le salami hongrois

Il est généralement fabriqué avec du porc et du bœuf et se présente en fines tranches. En Hongrie, on trouve beaucoup de charcuterie et de viande fumée. Ci-dessous, nous pouvons d’ailleurs voir un fromage avec des morceaux de charcuterie à l’intérieur. C’était bon !

Gastronomie hongroise - Salami

Gastronomie hongroise – Salami

 

Les cornichons marinés

On trouve aussi beaucoup de cornichons en bocaux ou en pots. Ils ont macéré ainsi plusieurs semaines dans un mélange d’eau, d’épices, et d’aromates. Cette préparation m’a fait penser à une recette de mon grand-père, d’origine polonaise. Aline, si tu passes par là, tu écris ça comment « quichitch » ? 

Bref, ces cornichons marinés sont bons, mais ils n’égalent pas ceux de mon grand-père. En même temps, ça, c’est impossible.

gastronomie hongroise (8)

 

Túrórudi

On trouve le túrórudi dans les rayons de tout supermarché qui se respecte ! Ce sont des bâtonnets recouverts de chocolat et dont l’intérieur est à base de fromage blanc. Nous en avons acheté plein en guise de desserts. Nous souhaitions tous les goûter ! Pas très équilibré, mais bon, c’est les vacances !

Gastronomie hongroise - túrórudi

Gastronomie hongroise – Túrórudi

Voici notre butin : 

gastronomie hongroise (7)

 

Le fromage

Hmmm… Je préfère ne pas parler de ces tubes atroces appelés « fromage », et que l’on trouve un peu partout. En Hongrie aussi, il y a de bons fromages (même s’ils ne sont pas au centre de leur gastronomie), mais mon expérience à ce sujet est presque entièrement limitée au tube ci-dessous : 

gastronomie hongroise (6)
L’alcool

L’alcool le plus connu est probablement le Tokaji, un vin blanc liquoreux, mais on trouve aussi d’autres types de vins et de liqueurs.

Hongrie- gastronomie hongroise

Hongrie- gastronomie hongroise

Ci-dessous, voici un aperçu des cadeaux que nous avons ramené à nos proches. Autant vous dire qu’on avait un peu peur du voyage en avion ! Heureusement, pas de casse.

 

Que lire sur la Hongrie ?

Découvrez ci-dessous ma sélection de livres, de romans, et de documents touristiques sur Budapest et sur la Hongrie.


Catégories : HongrieVoyages

2 commentaires

Aline · 1 avril 2017 à 10:51

coucou, je suis bien passée par là !!!

kisic (mon clavier ne connait pas l’accent grave sur le c), verbe qui signifie : aigrir, macérer. kisic est le raccourci utilisé dans notre famille pour nommer les cornichons marinés en polonais : ogorki kiszony

ton grand-père a utilisé la recette de ton arrière grand-mère… et l’a écrite : si tu veux te lancer cet été… j’ai un grand bocal

    Audrey-Laure · 6 mai 2017 à 12:12

    Coucou Aline ! Merci pour ces précisions ! Je comprends maintenant pourquoi je ne trouvais pas la traduction ! Je veux bien qu’on se lance ensemble pour faire cette préparation ! Partante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.