Le blog d'Audrey-Laure

Madère : Achadas Da Cruz, Le Village Aux Chats

Continuons cette  série d’articles sur notre voyage à Madère

Achadas da Cruz : un téléphérique à-pic, un village presque désert et hors du temps, des chats sauvages mais pourtant très sociables… Retour sur l’une des sorties qui m’a le plus marquée à Madère.

Le village d'Achadas da Cruz

Achadas da Cruz est un petit village situé à l’extrême Nord-Ouest de l’île de Madère, et qui vit principalement de l’agriculture (vignes, bananes…), de l’élevage, et de l’artisanat (vannerie, filage du lin…). Il est rattaché à Porto Moniz. Si l’on veut être précis, il ne faut pas appeler « Achadas da Cruz » un village : il faut plutôt dire qu’il s’agit d’une freguesia, c’est-à-dire l’échelon administratif le plus petit du Portugal. Sa superficie est de 7,88 km², et il y a environ 159 habitants (contre 661 habitants en 1950). Le nombre d’habitants a d’ailleurs une nette tendance à la diminution, ce qui peut s’expliquer entre autres par le fait qu’Achadas da Cruz est isolé et coupé de ce que l’on peut appeler « le confort moderne ».

 

La renommée d'Achadas da Cruz

« Renommée », c’est un bien grand mot, mais voici, en vrac, quelques informations sur la localité d’Achadas da Cruz :

  • Achadas da Cruz est  réputée pour sa fête du bétail (« Feira do Gado »).
  • le « yacht Varuna » était un bateau de luxe appartenant au milliardaire américain Eugène Higgins. Ce bateau a coulé dans les eaux d’Achadas da Cruz en 1909. Depuis, une légende raconte qu’un trésor est englouti dans cette zone de l’Océan…

Le téléphérique d'Achadas da Cruz

Il faut payer 3€ pour faire l’aller-retour en téléphérique et se rendre en contrebas, dans le petit village coincé entre la montagne et l’Océan. Il est ouvert de 8h à midi et de 13h à 18h, et est gratuit pour les enfants de moins de dix ans. Ses cabines peuvent accueillir six personnes. Il est à flanc de falaise, son taux d’inclinaison est de 98% et le dénivelé est de 434 mètres. Bien que le téléphérique soit utilisé par quelques touristes, il sert avant-tout aux agriculteurs qui se rendent aux champs.

À ski, je n’ai pas peur de prendre les bulles (oui, quand on est de Grenoble, un télécabine s’appelle « une bulle », c’est non négociable). Mais ces bulles-là m’ont impressionnée, et j’avoue avoir un peu hésité avant d’y monter. Comme elles allaient partir, je n’ai pas eu trop le temps de la réflexion et je me suis jetée dedans. Tant mieux ! Finalement, la descente est rapide, et quand on est à l’intérieur, on y est plutôt bien.

Je précise qu’il est possible de descendre à pied à Achadas da Cruz. Toutefois, il n’y a pas de route pour s’y rendre en voiture, et c’est tant mieux, car c’est ce qui rend ce lieu si paisible…

 

Les chats d'Achadas da Cruz

À Achadas da Cruz, je n’ai pas croisé d’habitants, mais j’ai socialisé avec des chats ! Pendant toute notre promenade, plusieurs chats nous ont suivi de près, ont réclamé des caresses, et se sont montrés très affectueux. Ils nous ont même suivi jusqu’au bord de l’Océan ! Moi qui adore les chats, j’étais comblée ! Voici un aperçu ci-dessous, en photo et vidéo.

 

Mes impressions sur Achadas da Cruz

J’ai beaucoup aimé cette sortie : le téléphérique pour faire monter un peu l’adrénaline, la quiétude des lieux, les chats, l’Océan et ses vagues… Achadas da Cruz est un lieu coupé du monde et suspendu hors du temps, où il règne une atmosphère particulière. Lorsque l’on remonte en téléphérique et que l’on rejoint le reste de l’île, on a l’impression d’arriver dans un lieu surpeuplé, bruyant, et agité, alors que nous sommes encore dans un petit village. L’effet du « sans voiture » doit y être pour quelque chose…

 

Pour soutenir mon travail, vous pouvez si vous le souhaitez cliquer sur ce lien affilié et acheter ce guide de Madère qui a d’excellents retours. Je toucherai alors une commission

©Audrey-Laure 2022