Le blog d'Audrey-Laure

La Levada Dos Maroços Sous La Pluie : Culture, Nature, Et Tradition

Continuons cette  série d’articles sur notre voyage à Madère

C’était un jour pluvieux et venteux. Un de ces jours où l’on se demande que faire, où l’on commence à tourner en rond désespérément, en maudissant le temps qui nous empêche de profiter de nos derniers jours de vacances à Madère. C’est alors que j’ai ouvert le Guide du Routard, à la recherche d’un programme adapté au mauvais temps. J’ai alors vu qu’il existait une promenade plate, pas en altitude, et proche de notre logement. Ni une ni deux, j’ai embarqué ma troupe. À la fin de la journée, j’étais fière de MON programme qui nous avait sauvé la journée.

Le long de la levada dos Maroços sous la pluie et le vent

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici une vidéo qui vous donnera un aperçu des conditions météorologiques. Je précise que malgré tout, il ne faisait pas froid !

 

Levada dos Maroços : itinéraire dans la vallée des mimosas

L’itinéraire est relativement plat et fait environ 6 kilomètres. Il se situe aux alentours de 220 mètres d’altitude. Cette promenade, située à l’Est de Madère,  est facile et dure environ deux heures. Son point de départ n’est pas loin de la ville de Machico.

La levada dos Maroços est aussi souvent appelée « levada das Mimosas », en raison des mimosas qui bordent le canal d’irrigation.

 

Levada dos Maroços : à travers le village

La levada dos Maroços est différente des autres levadas que nous avons vues (Caldeirão Verde, les 25 sources…). L’environnement y est moins sauvage : nous sommes  plus proches des habitations, des cultures, bref, plus proches de la vie humaine. D’ailleurs, contrairement aux autres levadas, si pures que nous y avions vu de nombreuses truites, celles-ci étaient plus sales, et ce n’était pas des truites que nous voyions, mais plutôt des rats… La proximité avec les cultures faisait que l’eau y était en effet plus stagnante.

Nous avons aussi pu admirer quelques points de vue, notamment sur la vallée de Machico.

Nous avons également pu observer le mode de vie des habitants de cette vallée : ils dédient souvent leur activité à l’agriculture, au soin des animaux, etc. Nous les avons aperçus de plus ou moins loin. Comme beaucoup de madériens, ils sont discrets, ni hostiles ni accueillants. Ils font leur vie paisiblement, voilà tout.

 

Levada dos Maroços : des jardins en terrasses

Tout au long du chemin, nous avons pu admirer des jardins construits en terrasses. Ce mode de culture est souvent utilisé sur les terrains en pente. Nous avons aussi vu des légumes sécher sur les toits. D’autre part, quelques abris se trouvaient le long du chemin, avec des fruits à disposition. Le principe ? On se sert, et on met l’argent que l’on souhaite donner en échange dans une petite coupelle. Ce système marche sur la confiance.

Ça tombe bien, nous avions un petit creux !

 

Sous la pluie le long de la levada dos Maroços

J'ignore ce que mon frère bricole dans les plantes !

Là encore, mais que fait-il ? (non il ne fait pas pipi, bande de mauvaises langues)

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié cette promenade, très agréable, et qui en plus a sauvé la journée !

Pour soutenir mon travail, vous pouvez si vous le souhaitez cliquer sur ce lien affilié et acheter ce guide de Madère qui a d’excellents retours. Je toucherai alors une commission

©Audrey-Laure 2022