Le blog d'Audrey-Laure

Le Marché Des Laboureurs

Avant de commencer, permettez-moi de vous rappeler que la liste de tous les articles sur mes vacances à Madère se trouve ici. Quant à cet article-ci, il vous présente le Mercado dos Lavradores de Funchal, un marché vivant et plein de couleurs ! « Mercado dos Lavradores » ne veut pas dire « Marché des Labradors » (que je suis drôle quand je m’y mets), mais se traduit plutôt par « Marché des Travailleurs », « Marché des Producteurs », ou encore « Marché des Laboureurs ».

Le marché des travailleurs : le lieu et les informations pratiques

Le marché des laboureurs se trouve à cette adresse cliquable. L’entrée est gratuite, et il est ouvert du lundi au jeudi de 8h à 19h, le vendredi de 7h à 20h, et le samedi de 7h à 14h. Attention ! Le marché est fermé le dimanche. On dit aussi qu’il est préférable d’y aller le vendredi matin, car c’est le jour où les paysans de l’île viennent y vendre leurs produits.

Le bâtiment date des années 1940 et appartient au style architectural « Estado Novo », qui oscille entre Art Déco et Modernisme.

Le marché est généralement réparti comme suit :

  • grand patio central à ciel ouvert où se trouvent les vendeuses de fleurs en costume traditionnel.
  • fruits, légumes, et produits locaux au rez-de-chaussée, autour du patio.
  • marché aux poissons dans un hall à part situé dans la partie basse de l’édifice. On peut voir dans ce bâtiment (ainsi qu’à l’entrée du marché) de beaux azulejos.
  • fruits exotiques, gourmandises, et souvenirs à l’étage.

 

Le marché des producteurs : à voir ou à fuir ?

Sur internet, on trouve de nombreux avis sur ce marché. Voici le mien.

Pour moi, il vaut le détour, ne serait-ce que pour s’en mettre plein les yeux : on y trouve de nombreux fruits, légumes, et fleurs exotiques, un grand marché aux poissons, des produits locaux, de la vie, des couleurs… Si vous faites escale à Funchal, assurément il faut y aller !

Néanmoins, comme tout lieu touristique, il faut être vigilant. Certains vendeurs sont agréables, de bon conseil, et nous font découvrir mille et une merveilles. À l’inverse, d’autres sont agressifs, gonflent énormément les prix ou les ajustent en fonction de la tête du client, poussent à l’achat, et proposent des produits de mauvaise qualité. Pour vivre une belle expérience, il faut donc rester sur ses gardes. Un vendeur qui vous alpague et en fait des tonnes devrait vous mettre la puce à l’oreille. N’achetez pas au premier qui vous fait goûter un fruit ! Faites le tour des étals tranquillement, promenez-vous, circulez d’un étage à l’autre… Cela vous permettra de comparer les prix, les stands, et aussi de jeter votre dévolu sur les producteurs qui vous paraissent les plus honnêtes… car oui, il y en a ! D’autre part, se rendre sur ce marché ne signifie pas forcément « acheter ». Il y a déjà tellement à voir !

Astuce : différents témoignages affirment que les prix sont bien plus en adéquation avec le marché local à l’étage du bas, qui est d’ailleurs davantage fréquenté par les habitants de Funchal, contrairement à l’étage du haut qui serait quant à lui le théâtre de nombreuses arnaques. En ce qui me concerne, sur ce marché j’ai fait face à plusieurs types de vendeurs : des lourdingues, malhonnêtes, racoleurs et même dragueurs, et d’autres, plus discrets, qui faisaient tout simplement leur métier correctement.

 

Le marché des laboureurs en photos

Les fruits et légumes exotiques

Que de fruits et légumes étonnants !  Annones, maracuja, fruits qui semblent hybrides comme par exemple la banane-ananas (cériman)…

 

Les piments

Les fleurs exotiques

Les poissons

On trouve un poisson très répandu à Madère, contrairement au reste du monde : l’espada. Autre appellation : sabre noir. « Espada » signifie « épée » en portugais. Attention ! Il ne faut pas le confondre avec l’espadon, ni avec le poisson-épée. L’espada est une espèce à part. Lors de notre visite, le marché aux poissons avait déjà fermé, dommage !

 

N’hésitez pas à commenter pour partager votre propre expérience sur le Marché des Travailleurs de Funchal à Madère, ou tout simplement pour me faire plaisir : j’aime quand les lecteurs de l’ombre me font des petits signes !

Pour soutenir mon travail, vous pouvez si vous le souhaitez cliquer sur ce lien affilié et acheter ce guide de Madère qui a d’excellents retours. Je toucherai alors une commission

©Audrey-Laure 2022