Le blog d'Audrey-Laure

La gastronomie de madère

Clôturons cette  série d’articles sur notre voyage à Madère en faisant un petit topo sur la gastronomie de cette île ! Ce billet est loin d’être exhaustif en matière de gastronomie madérienne, mais cela vous donnera tout de même un aperçu.

Les boissons de Madère

La Nikita, boisson typiquement madérienne

Je vous en avais déjà parlé : la Nikita est une boisson madérienne qui peut être au choix avec ou sans alcool. Elle est à base de glace à la vanille,de jus d’ananas, de jus de fruits de la passion, de vin blanc, et de bière. Une Nikita au bar, et ça repart !

 

La Brisa, soda local

La Brisa est une boisson sans alcool. La plus classique est la « Brisa Maracuja ». « Maracuja » signifie « fruit de la passion » en portugais. Il y a aussi d’autre parfums, tels que la pomme, l’orange, le citron-citron vert, etc.

Ces produits sont produits à Madère par l’ « Empresa de Cervejas da Madeira ».

 

Le vin de Madère

Le vin de Madère est réputé dans le monde entier et dispose même d’une AOP. Découvrez ci-dessous ses caractéristiques.

 

Processus de fabrication du vin de Madère

Pour mieux le conserver lors de l’exportation, les anglais y ont ajouté de l’alcool et de la canne à sucre. Lors du transport, le vin était stocké dans les soutes du navire, où les températures étaient élevées à cause de la chaleur. De plus, le vin était fortement secoué !  Les britanniques ont alors constaté que ces conditions de stockage particulières amélioraient encore les qualités gustatives du vin, et que cela accélérait le processus de vinification. Suite à cette observation, le mode fabrication du vin a été modifié pour tenter de reproduire les conditions d’un navire.

Le vin de Madère et son processus de fabrication spécifique était né !

 

Caractéristiques du vin de Madère

Le vin de Madère est liquoreux, et son degré d’alcool est compris entre 18 et 20°.

 

Trois cépages

  • Le Sercial, vin sec

    Il est clair et très peu sucré.

  • Le Verdhelo, vin demi-sec

    Il est légèrement sucré et a un goût un peu fumé. C’est le vin madérien le plus répandu.

  • Le Voal, vin demi-doux

    De couleur brune et de goût sucré.

  • Le Malvasia, vin doux

    De couleur brune et de goût sucré aussi.

Autres caractéristiques

Pour les puristes, on trouve aussi les mentions suivantes :

  • « Finest » : 3 ans d’âge.
  • « Réserve » : 5 ans d’âge.
  • « Spécial Réserve » : 10 ans d’âge.
  • « Vintage » : 20 ans d’âge.
  • « Solera » : mélange de plusieurs millésimes.

 

Doux, demi-doux, sec, demi-sec, vous aurez l'embarras du choix, mais attention à bien le choisir si vous souhaitez en ramener en souvenir !

Le "poncha", cocktail typique

Comme son nom l’indique, le poncha ressemble au punch. C’est un cocktail réalisé avec des oranges et des citrons pressés, de la liqueur de Maracuja, du Rhum blanc obtenu après macération de sucre de canne, du sucre de canne ou du miel, et bien sûr, des glaçons !

 

Des liqueurs (maracuja, banane...)

On trouve aussi de nombreuses liqueurs. Voici par exemple un petit souvenir ramené de Madère…

 

Doux, demi-doux, sec, demi-sec, vous aurez l'embarras du choix, mais attention à bien le choisir si vous souhaitez en ramener en souvenir !

Les plats madériens

Ragoûts, poissons, fruits de mer

On trouve beaucoup de plats à base de poisson et de fruits de mer (quoi de plus normal sur une île ?). Les plats sont souvent mijotés ou en ragoût, avec du riz, des pommes de terre… C’est donc fort copieux ! Les poissons qui reviennent souvent sont la morue (bacalhau), et bien sûr  le fameux espada (poisson-sabre dont je vous ai déjà parlé dans mon article sur le marché des Laboureurs) J’en ai goûté avec de la banane : ce fut un délice !

 

Plats à base de viande

On trouve aussi des brochettes de bœuf grillées (espetada), du poulet ou du porc, mais je n’y ai pas trop goûté, faute de temps, et parce que nous mangions aussi souvent sur le pouce du fait de nos randonnées !

Le bolo do caco

J’ai aussi eu l’occasion de goûter le « bolo do caco ». Il s’agit de pain madérien (à base de patate douce) garni de beurre persillé et d’ail, et cuit au feu de bois ou sur une plaque en fonte. On en trouve partout !

J’en ai acheté un dans une paillote au bord de la mer en guise de pique-nique, et, comment vous dire… Ce n’est pas léger ! Certes, ça cale, mais je trouve cela écœurant. Ce mélange de pain, de beurre, et d’ail, me fait passer mon tour pour la prochaine fois. Je n’ai pas immortalisé ce délicieux moment, aussi j’ai piqué une photo sur ce site.

 

bolo do caco
J'espère que cette longue série sur Madère vous a plu !

Pour soutenir mon travail, vous pouvez si vous le souhaitez cliquer sur ce lien affilié et acheter ce guide de Madère qui a d’excellents retours. Je toucherai alors une commission

©Audrey-Laure 2022